Petite enfance : définition, formation, métier

Bienvenue dans nos guides

Voir les autres guides

Vous souhaitez dédier votre carrière à l’accompagnement de jeunes enfants ? En hôpital, maternité, crèche ou école maternelle, de nombreux métiers de la petite enfance existent et sont en lien avec l’éducation, la santé, les loisirs ou encore le social. 

Quels sont les métiers de la petite enfance ? Quel diplôme faut-il pour travailler avec de jeunes enfants ? Est-il possible de se reconvertir dans une profession de la petite enfance lorsqu’on est adulte ? Pour vous guider dans votre projet, vous trouverez de nombreuses réponses dans ce guide. 

Sommaire

    Petite enfance : définition

    La petite enfance correspond à un stade de développement de l’être humain. Quel est l’âge de la petite enfance ? Le terme petite enfance renvoie plus généralement à la période : 

    • soit de la naissance à 3 ans (âge d’entrée à la maternelle)
    • soit de la naissance à 6 ans (âge à partir duquel l’instruction était obligatoire, désormais abaissé à 3 ans) 
    • soit de 2 à 4 ans (entre nourrisson et enfance moyenne)

    Par extension, le terme renvoie à l’accompagnement des petits enfants et notamment aux champs de compétences des différents organismes publics et parapublics habilités à accueillir ou prendre en charge un jeune enfant. Par exemple : de 0 à 6 ans pour la PMI, de 0 à 3 ans pour une crèche, de 2 à 6 ans pour une école maternelle…

    Période d’apprentissage, de découverte, d’éveil, mais aussi de construction de la confiance et de l’estime de soi, la petite enfance est un stade crucial de développement. Cette période importante doit être vécue sereinement par l’enfant. Dans cette optique, les adultes qui accompagnent l’enfant et l’environnement mis à sa disposition ont un rôle à jouer. 

    Les formations petite enfance 

    Quel diplôme pour travailler dans la petite enfance ? 

    Pour exercer une profession dans ce domaine, plusieurs voies d’études sont envisageables. Des formations variées sont proposées : tout dépend du métier vers lequel vous vous orientez. En effet, certaines professions ont une dominante sociale, éducative ou liée à la santé. 

    Que vous soyez un élève de troisième ou un adulte en reconversion professionnelle (en mobilisant par exemple votre CPF) ou dans le cadre d’une VAE (Validation des Acquis Professionnels), vous pouvez accéder à une formation petite enfance. Pour l’intégrer, c’est avant tout votre personnalité qui compte et votre motivation à travailler au contact de tout-petits en ayant une attitude bienveillante, rassurante et joviale. 

    Le plus recommandé : le CAP Petite Enfance

    C’est le diplôme le plus connu et le plus recommandé pour exercer dans le domaine de la petite enfance. Formation diplômante de deux ans, le CAP Petite Enfance permet d’acquérir les bases dans la prise en charge d’enfants et d’accéder à de nombreux métiers. Par exemple : auxiliaire ou agent de crèche, aide auxiliaire puériculture, aide-éducateur, agent d’animation, animateur petite enfance…

    En revanche, pour s’orienter vers un métier de santé lié à la petite enfance, le CAP Petite Enfance ne suffit pas et il convient de s’orienter vers des études de médecine ou une prépa pour intégrer une formation petite enfance accessible par concours.

    Les formations petite enfance accessibles par concours

    Certaines formations (ex : infirmier, auxiliaire de puériculture) comptent un nombre limité de places et sont donc accessibles uniquement sur concours. Pour intégrer ces formations de la petite enfance, les candidats doivent passer des tests écrits et oraux qui dépendent du métier auquel ils se rapportent. En fonction, ils peuvent comprendre des questions de culture générale, de raisonnement, de calcul, d’organisation, etc. mais aussi un oral sur un thème sanitaire et social. 

    Pour préparer ces concours, des organismes proposent des formations préparatoires qui durent de quelques semaines à plusieurs mois. Elles permettent aux candidats d’acquérir des connaissances, de préparer les épreuves en amont et de s’entraîner aux concours blancs. En intégrant une prépa, vous vous donnez plus de chances de réussir le concours d’entrée dans votre formation petite enfance.

    Les études de médecine liées à la petite enfance

    Certains métiers comme sage-femme, pédopsychiatre ou pédiatre nécessitent de valider le Parcours Accès Santé Spécifique (PASS) ou la Licence Accès Santé (LAS). Ces deux niveaux d’accès en études de médecine sont très sélectifs. Pour maximiser vos chances d’intégrer ces filières, vous gagnerez à vous orienter vers une prépa dédiée. 

    Les métiers de la petite enfance 

    Quels sont les métiers de la petite enfance ? 

    ATSEM, puéricultrice, assistante maternelle, éducateur de jeunes enfants : les métiers de la petite enfance appartiennent à un secteur en pleine activité, qui recrute activement.

    Parmi les nombreux métiers qui existent dans le secteur de la petite enfance, certains sont davantage en rapport avec l’éducation, le social ou bien la santé. Il est intéressant de noter que ces métiers peuvent être exercés dans différents environnements : 

    • les professionnels exerçant dans une structure d’accueil collectif : les infirmières puéricultrices et auxiliaires de puériculture, les éducateurs de jeunes enfants et les titulaires du CAP accompagnant petite enfance ; 
    • les professionnels de l’accueil individuel : les assistantes maternelles qui accueillent les enfants à leur domicile, les auxiliaires parentales ou gardes d’enfants à domicile ;
    • les Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM). 

    Principaux métiers de l’éducation et du social 

    • Les éducateurs jeunes enfants accompagnent les enfants de 0 à 7 ans dans la phase d’éveil puis dans le développement. Il a pour rôle de stimuler la curiosité de l’enfant grâce à différents ateliers et de repérer d’éventuels dysfonctionnements dans son développement. Pour accéder à ce métier, il faut avoir un Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants (Bac + 3). 
    • L’assistante maternelle assure la garde d’enfants de 0 à 3 ans et a pour missions de veiller à la sécurité, à la propreté et au bien-être des tout-petits. Au-delà de la toilette, des repas et des activités, l’assistante maternelle contribue à l’éveil de l’enfant et à la transmission de valeurs essentielles. Si le CAP Petite Enfance apporte des bases solides pour exercer ce métier, un agrément du conseil général à la suite d’une formation de 120 heures peut suffire. 
    • L’ATSEM ou Agent Territorial Spécialisé d’École Maternelle assiste les enseignants en classes maternelles, le personnel de crèche ou les équipes qui travaillent dans les structures d’accueil collectif. Parmi leurs missions : l’accueil des enfants, l’accompagnement au cours de la journée, l’aide au repas, la préparation à la sieste… La formation d’ATSEM est accessible sur concours de la fonction publique. 

    Santé des enfants : les principaux métiers

    • L’infirmière puéricultrice est spécialisée dans les soins médicaux apportés aux bébés et aux jeunes enfants. Cette profession nécessite une grande pédagogie à l’égard des parents qui devront prendre son relais une fois seuls. Elle peut être exercée dans un hôpital ou une maternité (c’est le cas pour la moitié des infirmières puéricultrices) ou bien dans un centre de soins, une halte-garderie, une crèche, un centre de protection maternelle et infantile… Un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture (formation d’un an accessible à partir de 17 ans)  est nécessaire pour exercer ce métier. 
    • L’auxiliaire de puériculture est responsable du confort, de l’hygiène et de l’épanouissement des nourrissons en hôpital ou en maternité. Elle n’effectue pas de soins médicaux mais tient une place essentielle dans l’accompagnement des enfants et l’éducation des parents. 

    Dans ce domaine, il existe d’autres métiers qui requièrent plusieurs années de préparation d’un diplôme. C’est le cas, par exemple, pour les professions suivantes : 

    • Pédopsychiatre (12 années d’études en passant par un parcours classique en études de médecine puis en se spécialisant) ;
    • Pédiatre (10 années de formation dont les six premières en études de médecine puis quatre années de spécialisation en pédiatrie) ; 
    • Sage-femme (diplôme préparé en 4 ans)

    Certains métiers plus généraux du domaine de la santé peuvent aussi permettre d’être en contact avec de jeunes enfants, par exemple : orthophoniste, kinésithérapeute, psychomotricien… 

    HABA, spécialiste de la petite enfance

    Des aménagements et des jouets pensés pour les enfants

    C’est en s’appuyant sur une double expertise professionnelle et familiale unique au monde, que HABA conçoit des aménagements, jeux et jouets pour les structures qui accueillent des enfants : crèches, micro-crèches, établissements spécialisés,… 

    La sécurité et le bien-être de l’enfant sont nos priorités. Pour lui, nous imaginons des aménagements confortables, sécurisants, stimulants, où il fait bon grandir. Ces espaces sont pensés pour favoriser l’expérimentation, la découverte et l’éveil des enfants. 

    Conçus pour développer toutes les facultés de l’enfant (motrices, cognitives, relationnelles, émotionnelles, etc.), les jeux et jouets HABA proposent des stimulations adaptées au potentiel et aux besoins d’apprentissage de chaque enfant en fonction de son âge et de son rythme. 

    Une expertise référente de la petite enfance

    Au contact de spécialistes de la pédagogie enfantine, d’éducateurs de jeunes enfants, de familles ou de directeurs de crèche, HABA a acquis une connaissance élargie de la petite enfance. C’est cette connaissance, développée aux côtés de ceux qui accompagnent les enfants au quotidien, que nous mettons à profit pour concevoir les espaces les mieux adaptés à leurs besoins.

    Cette solide expertise permet aujourd’hui à HABA de se positionner comme une référence dans le domaine de la petite enfance et une ressource pour celles et ceux qui veulent concevoir des espaces dédiés à l’accueil et à l’accompagnement des enfants. 

    Guide
    Publié par Camille Deneu Le 14 juillet 2021